Livraison de One Market SANS AUDIENCES

AudiPresse nous informe (1) vendredi 10/10/2014, milieu de matinée, que One Market ne comporte pas une information d’audience, comme c’est le cas habituellement, mais deux :
• Une LDP, pour les tableaux, qui au lieu d’être binaire est une valeur continue, ce qui en fait donc une proba
• Une autre proba pour le media-planning
Les audiences One Market sont donc livrées avec deux probas différentes. Ce choix méthodologique entraîne :
• Des problèmes de cohérences entre les deux séries de données
• Des adaptations du logiciel pour traiter une LDP non pas binaire mais en continu
Nous attendons un retour d’Audipresse (2) pour évaluer les temps de développements et de tests qui seront nécessaires pour l’intégration des audiences dans One Market.

Dans cette attente, nous vous livrerons lundi 13/10/2014, l’enquête One Market, sans les audiences.

Nous le regrettons profondément mais nous n’avons pas d’alternative méthodologique sérieuse.

L’équipe Carthage

(1) Email Audipresse

De : Gilbert Saint Joanis
Envoyé : 10/10/2014 08:52
À : clasnier@carthage.fr
Cc : aberthelot@carthage.fr
Objet : Re: Questions sur Audiences/VN
(…)
L’audience dans one market a fait l’objet d’un calage afin de correspondre à celle de l’étude ONE 2013/2014 récemment publiée. C’est la raison pour laquelle pour la LDP la valeur binaire a été remplacée par une valeur continue
Enfin les probabilisations sont bien entendu fournies pour permettre la réalisation de plans

(…)

(2) Nos questions à AudiPresse

Nous découvrons la veille de la sortie de l’étude que les LDP de One Market ont été remplacées par une donnée probabilisée, qui s’ajoute aux probabilités de Médiaplanning. Nous avons donc deux jeux de probas, censés représenter les audiences, qui devraient être utilisés en lieu et place des LDP habituelles. Il parait clair que ceci va engendrer toutes sortes d’incohérences, d’abord parce que remplacer une donnée binaire par une donnée probabilisée a toujours tendance à lisser les résultats (comment calculer une duplication dans ce nouveau modèle ?), ensuite parce que les deux jeux de probabilité divergeront forcément, ce qui aura des résultats inattendus (les études, par exemple le SIMM, qui choisissent de ne pas diffuser de LDP les remplacent par des probabilités, mais ne rajoutent pas un jeu supplémentaire, et le CESP attire régulièrement l’attention du marché sur le fait qu’il faut être très prudent avec de telles données).
En tout état de cause, ces données d’audience probabilisées et doublonnées ne sont pas intégrable en l’état dans Médialand, il faudra pour cela un développement assez lourd, des tests approfondis (parce que les audiences sont au cœur des logiciels de médiaplanning), et même dans ce cas, on risque d’avoir des résultats étranges…
Nous allons livrer le média marché et la signalétique SANS audiences presse ni mediaplanning, et sommes en attente d’un retour de ta part qui nous permettra d’avancer. Mais de toutes façons, la réintégration des audiences prendra du temps. Nous informons nos clients de cette situation.